Des conseils pratiques pour bien choisir son huile d’olive

olive

Quelle beauté que cet or vert ! Véritable emblème pour les peuples de la méditerranée, voici quelques conseils pratiques pour en apprendre plus sur l’huile d’olive et comment la choisir.

Il y a quelques années, je me suis livrée à une expérience unique : goûter de l’huile d’olive comme on dégusterait le vin d’un grand cru. La surprise a alors été totale : une petite cuillère à café vous crée une véritable explosion olfactive et aromatique !

Je trouvais une huile tellement goûteuse que j’aurais pu la boire telle quelle sans aucun aliment pour la dénaturer.

C’est ce qu’il faut garder à l’esprit : une huile d’olive doit avoir une bonne qualité gustative à la base.

Une huile d’olive raffinée ou pas ?

Pour vous éclairer sur ce point, je vous invite à visionner cette chronique présentée par Angélique Houlbert, diététicienne-nutritionniste : Alimentation : bien choisir son huile – Le Magazine de la santé.

Pour permettre à l’huile d’olive de conserver tous ses composés bénéfiques (polyphénols, antioxydants), il est ainsi fortement conseillé de consommer une huile vierge première pression à froid.

Quelles sont les différents types d’huile d’olive ?

Il existe 3 grandes catégories d’huile d’olive :

  • le fruité vert : dans ce cas, les olives sont cueillies au début de leur maturité. Elles donnent donc une huile de caractère avec des goûts d’artichaut et d’herbe fraîche. Elles sont légèrement amères.
  • le fruité mûr : les olives sont récoltées à pleine maturité. L’huile a donc un goût plus prononcé de fruits rouge, de miel.
  • le fruité noir : on attend quelques jours avant de presser les olives. L’huile prend ainsi un goût de cacao, de champignon et de fruits confits. Cette huile d’olive est donc très douce et sans amertume.

N’hésitez pas à tester différentes catégories d’huiles sur le même plat pour choisir ce qui vous plaît le plus au niveau gustatif !

Des huiles d’olives dont la provenance est douteuse !

Lorsque vous choisissez un vin, il ne vous viendrait pas à l’idée de prendre une bouteille qui contiendrait différentes variétés de raisins provenant de différents pays, n’est-ce-pas ? C’est pourtant le cas pour l’huile d’olive ! Et pour évitez les arnaques, il faut regarder les étiquettes.

Les mentions :

  • « huiles d’olives UE » signifie que vos olives viennent de différents pays européens : Espagne, Italie ou France par exemple.
  • « huiles d’olives UE et non UE » signifie que vos olives viennent d’un peu partout !

A partir de là, il est aisé d’en déduire que cela va fortement dégrader la qualité de l’huile. Une bonne huile d’olive est une huile dont les olives proviennent d’un même endroit et pas d’un vague mélange de différentes variétés d’olives qui proviennent d’on ne sait pas vraiment où !

La plupart des huiles d’olive de grande surface proposent ainsi des huiles de piètre qualité. Mais quand j’ai tenté d’acheter une huile dans un magasin bio, quelle n’a pas été ma surprise de voir que même les huiles d’olives bio comportaient ce type d’étiquetage. Il n’est donc pas si aisé de trouver de bonnes huiles !

Le mieux est de favoriser les petits producteurs. Par exemple, quand je me rends dans le Sud de la France, j’en profite pour acheter une bouteille d’huile AOP (Appellation d’Origine Protégée) que j’ai goûté et apprécié. Quand le nom du producteur apparaît sur l’étiquette dans un contenant opaque pour éviter à l’huile de se dégrader, c’est bon signe. Vous allez me dire que c’est cher ? En général un peu plus certes, mais l’huile est tellement goûteuse qu’un tout petit filet suffit. Vous en utilisez moins.

Récapitulatif : dans le commerce, quelle huile d’olive choisir ?

Vous êtes dans le rayon des huiles d’olive et vous vous sentez perdu !

Que de choix, que de marques ! Voici un résumé des conseils pratiques.

Une fois que vous avez choisi la catégorie d’huile que vous souhaitez :

  1. Eliminez les huiles raffinées. Ne choisissez que des huiles portant la mention : « vierge première pression à froid ».
  2. Préférez une huile bio.
  3. Regardez les étiquettes pour choisir une huile dont la provenance des olives apparaît. Exemple : huile d’olive de la vallée des Baux-de-Provence.
  4. Préférez une bouteille en métal ou en verre foncé.
  5. Une étiquette avec le nom du producteur et une mention AOP, c’est encore mieux.
  6. Si vous pouvez la goûter c’est le top, rien de tel que la dégustation pour faire un choix éclairé.
  7. Suivez-moi sur Facebook via mon profil: Gaëlle Janot-Siebert ou sur instagram: #gaiabienetre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *